Générations natives et immigrées du monde numérique

Numérisation
16 mars 2021

Le monde numérique est en constante croissance et change autour de nous. Beaucoup vivent cela comme une difficulté et une source de frustration ; mais les jeunes générations le considèrent comme le mode de vie naturel.

Dans un article écrit en 2001, l'éducateur, conférencier et auteur américain Marc Prensky a introduit les termes "Digital Native" et "Digital Immigrant" pour décrire les deux groupes et expliquer pourquoi leurs différences causent tant de problèmes dans l'éducation.

Les jeunes générations ont grandi (ou sont directement nées dans) un monde où elles sont entourées d'outils numériques depuis leur plus jeune âge : ordinateurs, webcams, smartphones ou Internet. Le cerveau des enfants est malléable, ce qui signifie qu'ils s'adapteront à l'utilisation de tels outils : ils penseront et apprendront différemment, et auront un rapport à la technologie différent des générations précédentes. Certaines recherches suggèrent même que leur structure neuronale pourrait être modifiée. Ce sont les Digital Natives.

La génération la plus âgée d'entre eux sont les Millenials, également appelés Génération Y, qui sont nés entre le début des années 80 et le milieu des années 90. (Ils sont appelés Millenials parce qu'ils ont commencé à entrer dans la société adulte au tournant du millénaire.) Beaucoup d'entre eux ont encore eu une enfance sans gadgets numériques, mais ils ont grandi dans la culture numérique relativement tôt dans la vie. Ils ont été suivis par la génération Z, les "zoomers", nés entre la fin des années 90 et le tout début des années 2010 et qui avaient déjà accès à Internet dès leur plus jeune âge. La génération la plus récente est la génération Alpha, à partir du début des années 2010, dont la plupart sont des enfants de la génération Y.

Et à côté des autochtones, il y a les immigrés : ces générations qui n'ont appris à utiliser les appareils numériques qu'à l'âge adulte. Tout comme dans l'apprentissage des langues, le cerveau fait la distinction entre les connaissances acquises dans l'enfance et à l'âge adulte, et stocke les informations différemment. Dans le monde réel, un immigré conservera toujours un accent étranger ; de même, un Digital Immigrant peut également être distingué des Natives : il peut apprendre les technologies modernes (peut-être même mieux qu'un jeune), mais il les utilisera toujours légèrement différemment. Pensez à l'employé de bureau qui imprime un document pour le relire et marquer les changements à l'encre, plutôt que d'utiliser la fonction de relecture de son traitement de texte ; ou le parent âgé, qui vous appelle au téléphone pour vous demander si vous avez reçu le courriel qu'il vous a envoyé. Même les immigrants les plus diligents trébucheront de temps en temps et n'auront pas une idée parfaite des utilisations exactes de Facebook, Twitter et Instagram, et lequel est cool avec qui en ce moment.

Cette différence générationnelle devient un problème à l'école lorsque des immigrants numériques plus âgés essaient d'enseigner aux autochtones et sont déconcertés par les difficultés. Les autochtones se sont habitués depuis leurs premières années à recevoir et à traiter des informations à un rythme rapide, à voir d'abord un diagramme ou une image et à ne lire que l'explication ensuite. Ils sont habitués au multitâche, à étudier en écoutant de la musique ou en faisant autre chose. En naviguant sur Internet, ils n'apprennent pas en lisant chapitre par chapitre, mais plutôt par accès aléatoire : en suivant des liens d'une manière ou d'une autre, en assemblant le matériel dans leur tête. Il n'est pas étonnant que la pédagogie traditionnelle avec son rythme d'enseignement lent, sa logique strictement linéaire et sa méthodologie « dire et tester » ne fonctionne pas pour eux : elle diffère énormément des méthodes d'apprentissage dans lesquelles ils sont nés.

Chez Logiscool, nous pensons qu'il est important de doter la nouvelle génération les Digital Natives de la culture numérique dont ils auront besoin dans la vie. Nos jeunes professeurs pensent de la même manière qu'eux et transmettent leurs connaissances de manière ludique, en s'adaptant aux méthodes et au rythme d'apprentissage naturel des enfants. Nos cours, d'une durée de 4 à 5 mois, enseignent le codage et d'autres sujets numériques tels que la production vidéo et la robotique. Par ailleurs, nos ateliers de 6 à 10 séances permettent aux enfants de se plonger plus rapidement dans d'autres sujets passionnants tels que le développement d'applications mobiles, la conception 3D, l'illustration numérique et le modding Minecraft. Inscrivez-vous à nos cours ou à nos ateliers et découvrez la méthodologie d'enseignement basée sur l'expérience que nous avons développée pour les Digital Natives !

Cours : https://www.logiscool.com/be/courses 

Ateliers : https://www.logiscool.com/be/workshops